Système de suspension

Le système de suspension est conçu pour que vous et vos passagers puissiez rouler en douceur! Il contribue également à votre sécurité en maintenant les quatre roues en contact avec le sol en tout temps, peu importe l’état de la route.

Les récentes améliorations technologiques du système de suspension sont nombreuses. Nos techniciens d’Autotech Performance sont au fait de ces développements et font en sorte que la suspension de votre véhicule soit aussi efficace et durable que possible.

Composantes principales du système de suspension

  • Pneus
  • Roues (jantes)
  • Amortisseurs
  • Ressorts amortisseurs
  • Suspension MacPherson
  • Bras supérieur de suspension
  • Bras inférieur de suspension
  • Barres stabilisatrices
  • Barres de torsion
  • Arbre de transmission
  • Train de roues
  • Alignement des roues
  • Pression des pneus

Comment fonctionne le système de suspension?

Le système de suspension relie les roues à votre véhicule. Il est conçu pour contrer les forces de gravité, de propulsion et d’inertie qui sont appliquées à votre véhicule lorsque que vous accélérez, ralentissez ou arrêtez de sorte que les quatre roues demeurent en contact avec la chaussée!

Les pneus – qui sont montés sur les roues (ou jantes) de votre véhicule – sont les éléments les plus importantes et les plus visibles du système. Ils transfèrent la puissance du moteur vers le sol lorsque votre véhicule se déplace et s’opposent à ce mouvement lorsqu’il s’arrête.

Lorsque vous roulez sur une route cahoteuse, les chocs sont absorbés par le travail combiné d’un amortisseur et d’un ressort hélicoïdal ou à lames montés sur chaque roue. Le ressort est un dispositif qui stocke l’énergie dans le but de la fournir plus tard. C’est en fait le ressort qui gère l’abus de la route en permettant à la roue de monter et descendre par rapport au châssis du véhicule. En retour, l’amortisseur adoucit les mouvements de la suspension entraînés par le ressort en « absorbant les chocs« . L’amortisseur est un vérin hydraulique d’acier ou d’aluminium qui est rempli d’huile et d’azote sous pression. Lorsque la suspension bouge, un piston est forcé de se déplacer dans le cylindre rempli d’huile. L’énergie engendrée par le mouvement du piston est dissipée sous forme de chaleur qui est à son tour absorbée par l’huile.

La suspension MacPherson diffère d’un amortisseur classique par la façon dont le ressort est positionné autour de la tige. Le bras supérieur de suspension – triangle de suspension ou bras triangulaire – et le bras inférieur de suspension forment un cadre pivotant qui permet à la suspension de monter et descendre tout en conservant le système roue/pneu perpendiculaire au sol en tout temps. Ces bras font partie intégrante de la suspension MacPherson, qui est maintenant l’amortisseur le plus fréquemment utilisé dans les véhicules à traction.

Les barres stabilisatrices contrôlent le mouvement de roulis dans les virages. Elles sont faites d’acier et sont attachées entre les roues gauche et droite, à l’avant et à l’arrière de votre véhicule. Ces barres sont conçues pour garder – autant que possible – votre véhicule de niveau, peu importe l’état de la route. Par exemple, lorsque la roue gauche est sous pression – lors d’un virage à gauche – la barre stabilisatrice pousse la roue droite vers le bas afin d’annuler le mouvement de roulis.

Les barres de torsion d’acier font également partie du système de suspension. Pour chaque roue, la barre de torsion est fixée entre le châssis du véhicule et la partie mobile de la suspension de la roue. Les barres de torsion agissent comme des ressorts, se tordant plus ou moins selon la force appliquée. Le temps de réponse d’une suspension à barres de torsion est légèrement plus rapide qu’avec des ressorts et il n’y a pas d’effet rebond.

Enfin, c’est par l’intermédiaire du train de roues ou de l’arbre de transmission que la puissance du moteur est transmise aux roues et aux pneus.

Notez que quel que soit le type de suspension de votre véhicule, son efficacité dépend d’un alignement des roues adéquat. Un bon alignement des roues et une pression d’air adéquate dans le pneus prolongent la vie des pneus et assurent une conduite sécuritaire du véhicule en toutes circonstances.

Signes d’ennuis potentiels reliés au système de suspension

  • Usure excessive des pneus
  • Contrôle directionnel pauvre ou volant excentré
  • Rebond excessif sur chaussée cahoteuse
  • Perte de contrôle lors d’arrêts brusques
  • Dérapage excessif lors de changement de voie
  • Plongée de l’avant-train lors d’arrêts brusques
  • Affaissement de l’avant ou de l’arrière du véhicule

Composantes principales du système de suspension

  • Pneus
  • Roues (jantes)
  • Amortisseurs
  • Ressorts amortisseurs
  • Suspension MacPherson
  • Bras supérieur de suspension
  • Bras inférieur de suspension
  • Barres stabilisatrices
  • Barres de torsion
  • Arbre de transmission
  • Train de roues
  • Alignement des roues
  • Pression des pneus

Comment fonctionne le système de suspension?

Le système de suspension relie les roues à votre véhicule. Il est conçu pour contrer les forces de gravité, de propulsion et d’inertie qui sont appliquées à votre véhicule lorsque que vous accélérez, ralentissez ou arrêtez de sorte que les quatre roues demeurent en contact avec la chaussée!

Les pneus – qui sont montés sur les roues (ou jantes) de votre véhicule – sont les éléments les plus importantes et les plus visibles du système. Ils transfèrent la puissance du moteur vers le sol lorsque votre véhicule se déplace et s’opposent à ce mouvement lorsqu’il s’arrête.

Lorsque vous roulez sur une route cahoteuse, les chocs sont absorbés par le travail combiné d’un amortisseur et d’un ressort hélicoïdal ou à lames montés sur chaque roue. Le ressort est un dispositif qui stocke l’énergie dans le but de la fournir plus tard. C’est en fait le ressort qui gère l’abus de la route en permettant à la roue de monter et descendre par rapport au châssis du véhicule. En retour, l’amortisseur adoucit les mouvements de la suspension entraînés par le ressort en « absorbant les chocs« . L’amortisseur est un vérin hydraulique d’acier ou d’aluminium qui est rempli d’huile et d’azote sous pression. Lorsque la suspension bouge, un piston est forcé de se déplacer dans le cylindre rempli d’huile. L’énergie engendrée par le mouvement du piston est dissipée sous forme de chaleur qui est à son tour absorbée par l’huile.

La suspension MacPherson diffère d’un amortisseur classique par la façon dont le ressort est positionné autour de la tige. Le bras supérieur de suspension – triangle de suspension ou bras triangulaire – et le bras inférieur de suspension forment un cadre pivotant qui permet à la suspension de monter et descendre tout en conservant le système roue/pneu perpendiculaire au sol en tout temps. Ces bras font partie intégrante de la suspension MacPherson, qui est maintenant l’amortisseur le plus fréquemment utilisé dans les véhicules à traction.

Les barres stabilisatrices contrôlent le mouvement de roulis dans les virages. Elles sont faites d’acier et sont attachées entre les roues gauche et droite, à l’avant et à l’arrière de votre véhicule. Ces barres sont conçues pour garder – autant que possible – votre véhicule de niveau, peu importe l’état de la route. Par exemple, lorsque la roue gauche est sous pression – lors d’un virage à gauche – la barre stabilisatrice pousse la roue droite vers le bas afin d’annuler le mouvement de roulis.

Les barres de torsion d’acier font également partie du système de suspension. Pour chaque roue, la barre de torsion est fixée entre le châssis du véhicule et la partie mobile de la suspension de la roue. Les barres de torsion agissent comme des ressorts, se tordant plus ou moins selon la force appliquée. Le temps de réponse d’une suspension à barres de torsion est légèrement plus rapide qu’avec des ressorts et il n’y a pas d’effet rebond.

Enfin, c’est par l’intermédiaire du train de roues ou de l’arbre de transmission que la puissance du moteur est transmise aux roues et aux pneus.

Notez que quel que soit le type de suspension de votre véhicule, son efficacité dépend d’un alignement des roues adéquat. Un bon alignement des roues et une pression d’air adéquate dans le pneus prolongent la vie des pneus et assurent une conduite sécuritaire du véhicule en toutes circonstances.

Signes d’ennuis potentiels reliés au système de suspension

  • Usure excessive des pneus
  • Contrôle directionnel pauvre ou volant excentré
  • Rebond excessif sur chaussée cahoteuse
  • Perte de contrôle lors d’arrêts brusques
  • Dérapage excessif lors de changement de voie
  • Plongée de l’avant-train lors d’arrêts brusques
  • Affaissement de l’avant ou de l’arrière du véhicule